Port de Québec
Température de l'eau

19.6C (67.3F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

23:45

Haute

05:15


Température de l'eau

19.6C (67.3F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

23:45

Haute

05:15


Rapport 2023Environnement, société, gouvernance et développement durable

Environnement et biodiversité

Les objectifs de développement durable et le Pacte mondial des Nations Unies

Le Port de Québec est fier signataire du Pacte mondial des Nations Unies. Cette adhésion représente un engagement à intégrer les principes du Pacte dans sa stratégie, sa culture et ses opérations quotidiennes ainsi qu’à les promouvoir dans sa sphère d’influence.

C’est à travers sa Vision 2035 et son nouveau plan environnement, social, gouvernance et développement durable (ESGDD) qu’il entend prendre des mesures pour mettre en œuvre les 17 objectifs mondiaux de développement durable des Nations Unies (ODD). Ces 17 ODD sont également liés à l’Agenda 2030 de l’Association Internationale Villes et Ports (AIVP), ratifié par le Port de Québec en 2019.

Le Port de Québec est depuis longtemps activement impliqué dans l’AIVP, dont l’objectif est d’améliorer la relation entre villes et ports dans le cadre d’une coopération mutuelle pour un développement urbain, portuaire et économique plus durable, responsable et innovant, en plaçant le citoyen au cœur de son action.

La stratégie ESGDD 2024-2028

Au cours de l’année 2023, le Port de Québec a élaboré sa nouvelle stratégie environnementale, sociale et de gouvernance (ESG), en parallèle avec l’adoption de son troisième plan d’action en développement durable (DD), couvrant la période 2024-2028. Un comité développement durable (DD) a également été créé au sein du conseil d’administration afin de suivre l’avancement de ce nouveau plan ESGDD. En étroite cohésion avec la Vision 2035 et la planification stratégique, le nouveau plan s’aligne résolument sur les ODD à travers la mise en œuvre de près de 20 actions spécifiques. Ces actions sont organisées autour de quatre axes prioritaires :

Le leadership ESG

  • Assurer l’amélioration continue de l’intégration de la culture et des pratiques ESG au sein de l’organisation;
  • Soutenir jusqu’à quatre nouvelles initiatives innovantes par année permettant le développement de solutions émergentes en matière de développement durable;
  • Intégrer progressivement dans nos pratiques d’octroi de contrats et d’approvisionnement de nouvelles exigences reliées aux pratiques ESG;
  • Établir des mécanismes structurés de collaboration auprès de nos partenaires d’affaires en ciblant des opportunités d’adoption de meilleures pratiques ESG;
  • Bonifier l’approche de développement durable pour l’ensemble des activités récréotouristiques et événementielles dans l’optique d’une amélioration continue.

La résilience climatique et la décarbonation

  • Réduire d’au moins 50 % par rapport à 2022 les GES et les principaux contaminants atmosphériques des navires de croisière via l’électrification à quai d’ici 2030;
  • Diminuer de 40 % par rapport à 2022 les GES sur l’ensemble du territoire portuaire en collaboration avec la communauté portuaire d’ici 2035;
  • Réduire de 40 % par rapport à 2022 les GES de l’Administration portuaire d’ici 2035 tout en maintenant la carboneutralité de nos opérations;
  • Analyser les risques et les opportunités climatiques selon les standards du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC), et adopter un plan de résilience climatique.

L’environnement et la biodiversité

  • Assurer une saine gestion environnementale du territoire en allant au-delà de la réglementation et en visant notamment l’atteinte des plus hauts standards de la certification Alliance verte;
  • Réaliser au moins cinq nouveaux projets concrets par année pour protéger et mettre en valeur l’environnement et la biodiversité sur le territoire;
  • Adopter un plan de verdissement qui soit intégré et cohérent avec les ambitions de la communauté;
  • Déployer et mettre en œuvre le nouveau processus d’évaluation et d’atténuation des impacts (PEAI) des activités et projets sur le territoire portuaire;
  • Établir des objectifs de préservation, de conservation et d’amélioration des écosystèmes via un plan de durabilité des écosystèmes.

Les employés et les communautés

  • Bonifier l’expérience employé et maintenir un indice de satisfaction au travail qui soit parmi les meilleurs d’organisations comparables;
  • Accentuer notre engagement communautaire, notamment par la mise en place d’un fonds annuel dédié aux initiatives citoyennes;
  • Poursuivre notre collaboration visant l’amélioration de la qualité de l’air avec les parties prenantes, notamment via une participation active au plan d’action 2022-2027 du Comité intersectoriel sur la contamination environnementale et la qualité de l’air dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou (CICEL);
  • Réaliser trois projets en cocréation avec les parties prenantes locales afin de répondre aux priorités identifiées lors des tables citoyennes;
  • Bonifier le partage des informations pertinentes relativement aux préoccupations citoyennes dans un esprit de transparence;
  • Poursuivre des relations constructives avec les Premières Nations et accroître leur apport dans les activités du Port.

Transparence et reddition de compte

Dans le cadre de sa stratégie ESGDD et dans l’optique de bonifier le partage d’information, le Port a amorcé en 2023 une démarche d’intégration graduelle de standards reconnus de reddition de compte dans ses communications. Ces standards sont notamment le Global Reporting Initiative (GRI), le Pacte mondial des Nations Unies et le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC). À cet effet, une première référence des informations contenues dans ce rapport quant aux éléments du GRI est disponible en annexe.


L’Alliance verte

Le Port de Québec est membre fondateur de l’Alliance verte, un programme environnemental ambitieux destiné à l’industrie maritime du Canada et des États-Unis. Cette initiative volontaire permet au Port d’améliorer ses performances environnementales en ciblant les enjeux clés liés à la qualité de l’air, de l’eau et des sols, ainsi qu’à la protection de la biodiversité et aux relations avec les communautés. Pour obtenir cette certification, le Port doit remplir toutes les exigences du processus rigoureux et transparent de la certification. Tous les deux ans, le Port de Québec soumet notamment ses résultats à un vérificateur externe accrédité.

En 2023, le Port de Québec a maintenu le niveau le plus élevé pour chacun des critères de la certification Alliance verte. Le Port est ainsi le seul parmi les quelque 50 administrations portuaires nord-américaines participantes à obtenir le niveau 5 pour une sixième année consécutive. Le Port de Québec se distingue une fois de plus de la moyenne des ports participants en 2023 quant aux six critères ci-dessous.

La qualité de l’air

En 2023, le Port de Québec a pris des mesures concrètes pour répondre aux recommandations émanant des rapports comme celui du Groupe de travail sur les contaminants atmosphériques (GTCA) [publié en janvier 2023] et celui intitulé Mon environnement, ma santé (MEMS), de la Direction de la santé publique (DSP) du Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale (publié en mars 2023). Ces recommandations s’inscrivent en synergie avec les priorités et la Vision 2035 déjà établies par le Port de Québec, comprenant des initiatives telles que l’électrification des quais pour les navires de croisière, l’électrification ou l’hybridation des véhicules portuaires ainsi que la promotion du verdissement de ses installations et de ses terrains.

Durant l’année, le Port a renforcé sa collaboration avec le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec (MELCCFP) ainsi qu’avec la Ville de Québec. Il convient de rappeler qu’en 2022, à la suite d’une coopération sans précédent, le Port de Québec, la Ville de Québec et le MELCCFP ont uni leurs efforts pour mettre en place une campagne d’échantillonnage intensive d’octobre à décembre, et ce, à travers un réseau synchronisé de huit stations de mesure de la qualité de l’air dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. Les résultats de cette campagne ont été présentés à la population lors d’une conférence de presse en août 2023.

De plus, dans un souci de transparence et afin de faciliter l’accès du public aux données sur la qualité de l’air dans la Ville de Québec, le Port a entrepris le partage des données provenant de ses deux stations de surveillance de la qualité de l’air, couvrant les particules fines (PM 2,5), les particules en suspension totales (PST) et le nickel dans les particules respirables (Nickel-PM10). Ces données sont désormais accessibles sur le site officiel de la Ville de Québec. Pour les années à venir, le Port s’engage à poursuivre et à intensifier cette collaboration fructueuse, une démarche qui demeure une priorité absolue pour le Port de Québec et ses partenaires.

Changements climatiques et gaz à effet de serre

Le Port de Québec vise la carboneutralité de ses activités en 2050 et entend intensifier la lutte contre les changements climatiques et accélérer la décarbonation sur son territoire.

Depuis 2021, le Port de Québec compense ses émissions de GES de portée 1 et 2 par l’achat de crédits carbone sur le marché réglementé. En 2023, le Port de Québec a ainsi compensé l’émission de 460 tonnes de GES émises en 2022. En plus de compenser ses émissions, le Port de Québec s’est fixé des objectifs de réduction pour les GES de portée 1, 2 et 3 d’ici 2030 et 2035. Grâce à son plan d’action ESGDD, le Port de Québec a mis en œuvre une série de mesures visant à atteindre ces cibles.

En 2023, les ports de Québec, Montréal et Trois-Rivières ont annoncé leur adhésion conjointe au Défi carboneutre, démontrant la volonté de l’industrie maritime de décarboner le corridor du Saint-Laurent. Lancé en 2022 par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, le Défi carboneutre est une initiative volontaire qui invite les entreprises à élaborer et à mettre en œuvre des plans de transition crédibles et efficaces pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

Finalement, le Port de Québec a continué sa collaboration avec le CICEL, en mettant particulièrement l’accent sur l’élaboration du prochain plan d’action 2022-2027.

Le nettoyage des berges

En 2023, deux initiatives de nettoyage des berges de la baie de Beauport ont été menées avec succès. La première, en juin, a été orchestrée en collaboration avec Organisation bleue à l’occasion de la Semaine de l’océan. La seconde, en septembre, a été organisée pour commémorer la Journée mondiale du nettoyage, avec le soutien du Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E). Ces événements ont rassemblé une équipe dévouée, comprenant des employés du Port ainsi que des membres de QSL et de nombreux citoyens engagés.

Le bilan des efforts conjoints est remarquable : près de 225 kg de déchets ont été retirés des berges (ex. : pneus, chapeaux, chaussures, balles de golf et de tennis, jouets pour enfants, bouteilles et canettes).

Depuis 2019, le Port s’est engagé à organiser annuellement des actions de nettoyage des berges sur son territoire. Grâce à la mobilisation de ses employés, de ses partenaires et de l’implication citoyenne, le Port de Québec a réussi à retirer plus de 4200 kg de déchets des habitats aquatiques. Cette contribution significative témoigne de l’engagement indéfectible du Port envers la préservation de son territoire.

La biodiversité

En novembre 2023, le Port de Québec a noué une alliance avec le Fonds d’action Saint-Laurent (FASL) dans le but de lancer un partenariat novateur visant à financer des initiatives favorisant la préservation et la valorisation des écosystèmes dans les zones portuaires. Cette entente quinquennale prévoit un investissement total de 350 000 $, dont la moitié sera allouée par le Port de Québec. Chaque année, les deux entités collaboreront étroitement pour sélectionner les projets éligibles à ce partenariat. Ces projets seront choisis avec soin, en privilégiant leur impact structurant ainsi que les avantages qu’ils peuvent apporter à la conservation et à la mise en valeur des écosystèmes naturels de la région. L’objectif du Port de Québec est de mettre en œuvre cinq projets chaque année dans le dessein de protéger et d’embellir l’environnement, tout en préservant la biodiversité locale.

Une nouvelle initiative a également été lancée afin de mieux appréhender, documenter, surveiller et promouvoir la biodiversité sur le territoire portuaire. Ce projet novateur rassemble divers acteurs environnementaux locaux au sein d’un groupe de travail dédié à l’élaboration d’un plan d’action ambitieux. Ce plan vise à établir des objectifs concrets en matière de préservation, de conservation et d’amélioration de la biodiversité. Sous l’égide notamment du CRE de la Capitale-Nationale, cette démarche promet de déboucher sur des actions tangibles pour favoriser le bien-être de nos écosystèmes naturels pour les années à venir.

Le verdissement

Le Port de Québec a collaboré avec le Centre d’enseignement et de recherche en foresterie (CERFO) pour mener à bien une étude exhaustive visant à recenser tous les arbres présents sur son territoire. Ce partenariat a permis d’identifier et de classer plus de 10 000 arbres, lesquels ont été intégrés dans un système de données sophistiqué. Cette démarche permettra au Port de développer une stratégie de verdissement cohérente, en harmonie avec l’aménagement du territoire.

Grâce aux outils spécialisés fournis par le CERFO, un plan de verdissement axé sur l’amélioration des services écosystémiques sera élaboré. Ce plan vise notamment à atténuer les îlots de chaleur, à accroître la biodiversité et à favoriser la captation des contaminants atmosphériques. Des projets d’envergure sont d’ores et déjà planifiés pour les prochaines années, dont la première phase de construction d’un mur écran à Beauport, lequel est destiné à renforcer les bénéfices environnementaux procurés par la végétation.

En 2023, une première initiative a été lancée avec la plantation de 44 arbres dans le secteur de Beauport ainsi qu’autour du stationnement du bassin Louise, contribuant à enrichir le couvert arboricole de la zone.

Processus d’évaluation et d’atténuation des impacts (PEAI)

Depuis l’adoption de son Processus environnemental de participation citoyenne (PEPC), il y a près de 10 ans, le Port de Québec a entrepris une modernisation de son approche en matière d’évaluation des projets. Ainsi, le nouveau PEAI guide désormais la réalisation des projets sur le territoire portuaire et permet d’aller au-delà des obligations en tant qu’autorité fédérale en vertu de la Loi sur l’évaluation d’impact (LEI, 2019), qui exige que les projets ne génèrent pas d’impacts environnementaux négatifs importants.

En plus de permettre une évaluation équitable et prévisible des impacts potentiels des projets, le PEAI vise désormais à inclure toutes les activités susceptibles de générer des impacts notables sur la communauté. Encadré par une analyse des risques et l’application de mesures d’atténuation appropriées, il favorise également un accompagnement structuré des porteurs de projets lors des consultations avec les citoyens.

Ce processus, impliquant les communautés intéressées, permet également d’établir un dialogue systématique et constructif avec les Premières Nations concernées. À cet égard, la démarche a été discutée et élaborée en collaboration avec la Nation huronne-wendat afin de garantir que ses intérêts seront adéquatement pris en compte dans la gamme de projets et d’activités soumis au processus d’évaluation.


Employés et communications

Le développement organisationnel et les ressources humaines

L’année 2023 a été marquée par le début d’une remarquable transformation numérique au Port de Québec. Tout d’abord, le lancement d’une marque employeur et la refonte de la section « Carrières » du site Web du Port ont permis d’offrir une expérience plus agréable aux candidats, reflétant fidèlement l’essence du Port. Le Port est fier de cette nouvelle image, qui incarne non seulement les aspects distinctifs des possibilités de carrière, mais également ses valeurs fondamentales que sont l’accomplissement, le respect, l’agilité et la collaboration.

L’équipe au développement organisationnel et aux ressources humaines a également vu au développement des compétences à l’interne, grâce notamment à l’adoption de nouveaux outils de travail. Cette transition vers le numérique a considérablement amélioré l’expérience des employés en offrant des mécanismes de rétroaction en continu ainsi que des moyens de communication instantanés et accessibles de partout.

Ces initiatives ont sans aucun doute contribué à une augmentation notable du taux de satisfaction chez les employés. En effet, l’indicateur mesurant leur propension à recommander le Port de Québec comme employeur (eNPS) est en progression et dépasse même les comparatifs du marché.

La santé et la sécurité au travail (SST)

Le Port de Québec se réjouit d’avoir instauré, en 2023, des mesures préventives efficaces et d’avoir maintenu une présence constante sur le terrain, ce qui a abouti à une année entière sans aucun accident invalidant. Le Port a mis en œuvre tous les plans d’action avec succès, en plus d’avoir offert plusieurs formations au personnel et procédé à des analyses de risques. Le système de gestion de la santé et de la sécurité du travail (SGSST) a continué d’évoluer grâce à la mise en place de programmes et de procédures, dont la documentation est accessible et régulièrement mise à jour.

Le Port de Québec travaille en étroite collaboration avec les différents départements de l’administration pour évaluer les risques, mettre en œuvre des procédures opérationnelles et mener des enquêtes sur les incidents divers. Le bilan annuel est extrêmement positif, témoignant d’une culture de partage et de collaboration non seulement au sein du Port de Québec, mais également avec d’autres administrations portuaires à travers la province. Le Port maintient une vigilance constante sur les opérations afin d’offrir conseils et soutien aux différents départements dans l’adoption et la mise en œuvre de bonnes pratiques de travail sécuritaire.

Le programme santé et bien-être au travail

Le programme des Rendez-vous santé a capté l’attention des employés grâce à une gamme variée d’initiatives comme des conférences, des cliniques, des kiosques interactifs et de nombreuses activités physiques. Ces efforts visent à encourager l’adoption de saines habitudes de vie au sein de notre organisation. Les thèmes abordés lors de ces événements étaient soigneusement choisis pour couvrir des aspects cruciaux tels que la nutrition équilibrée, la promotion de la santé et la prévention des maladies, ainsi que le dépistage précoce des maladies cardiovasculaires.

Le système de gestion de la santé et de la sécurité du travail

Le Port de Québec a continué de perfectionner et de déployer son SGSST en mettant à jour diverses procédures comme celles concernant les travaux de levage, la manutention manuelle, la circulation et la signalisation, ainsi que le travail à proximité de l’eau. Un nouveau programme dédié aux véhicules lourds, baptisé Propriétaires, exploitants et conducteurs de véhicules lourds, a été instauré pour se conformer aux exigences de la loi du même nom.

Par ailleurs, de nombreux employés ont participé à des formations en lien avec les risques présents dans leur milieu de travail, notamment celles portant sur le travail en espace clos, l’utilisation des chariots élévateurs et les procédures de travail à chaud. Au cours de l’année 2023, près d’une quinzaine de formations ont été données, renforçant ainsi les compétences et la conscience en matière de sécurité au sein du port de Québec.

Le comité local SST

Le comité local SST du Port de Québec a été assez actif en 2023. Il a participé au développement et à la mise à jour des programmes et des procédures du SGSST. De plus, le comité a collaboré à la mise en place d’un plan d’action de ses activités. Ce plan d’action énumère les inspections planifiées, les événements et les enquêtes à venir, la progression du programme de prévention des risques ainsi que les formations à donner.

Le comité environnement, santé et sécurité (CESS)

Conformément au plan de travail pour l’année 2023, le CESS a tenu deux réunions importantes, dont la seconde a revêtu la forme d’un colloque spécialisé axé sur la sécurité, la santé et l’environnement avec la participation de conférenciers. Au cours de ces réunions, divers sujets cruciaux en matière de SST ont été abordés, notamment la prévention des chutes, la détection des gaz ainsi que les réglementations en vigueur. De plus, des informations importantes sur les accidents de travail survenus ont été échangées dans le but d’améliorer la compréhension et la prévention de ce type de situations.

Par ailleurs, le Port a organisé plusieurs formations en secourisme. Offertes en collaboration avec les opérateurs et données dans les installations du port de Québec, ces formations ont été conçues pour renforcer les compétences en premiers secours et la réaction efficace en cas d’urgence, contribuant ainsi à promouvoir un environnement de travail sûr et sécuritaire pour tous les employés.

Les relations avec les communautés

Les tables de bon voisinage

Au cours de l’année écoulée, le Port de Québec a adopté une approche axée sur l’innovation sociale, où les changements sont initiés par et pour la communauté. Dans cette optique, quatre tables de bon voisinage ont été organisées, permettant aux citoyens de partager librement leurs préoccupations concernant les activités portuaires et d’envisager des solutions potentielles. Deux ateliers internes ont été tenus afin de solliciter les équipes du Port sur les solutions envisagées. Ces tables ont abouti à 74 engagements communautaires, dont la réalisation est déjà amorcée.

De plus, deux réunions de cocréation et d’idéation de projets ont été organisées, l’une portant sur la revitalisation de la promenade portuaire du Foulon et l’autre, sur la création d’un fonds d’initiatives citoyennes. Ces rencontres ont permis une collaboration fructueuse avec 54 citoyens et membres d’organisations locales.

Les consultations publiques

Au cours de la dernière année, des consultations ciblées ont été organisées auprès des diverses parties prenantes, avec l’objectif de réviser le plan d’utilisation des sols (PUS). Une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles figuraient des citoyens, des opérateurs portuaires et des représentants municipaux et gouvernementaux, ont été consultées.

Une rencontre de consultation publique pour l’aménagement du Solstice sauna, au quai Tanguay, a également été réalisée. Elle a rassemblé plus de 40 personnes et a engendré 28 recommandations. Ces dernières ont été prises en considération lors de l’étude du projet et elles ont été transmises au promoteur.

De plus, trois consultations en ligne ont été menées au moyen de la plateforme de consultation citoyenne Je participe dans le but de recueillir l’avis des utilisateurs sur les sites récréotouristiques du Port de Québec (l’Agora, La Cale et L’Oasis). Un total de 1557 personnes ont répondu aux sondages.

Enfin, la plateforme Je participe a enregistré 6709 visites et un taux d’engagement de 34 %. Facile d’utilisation et accessible, cet outil permet aux membres de la communauté de partager leurs idées avec le Port, d’obtenir de l’information sur les projets, d’émettre des commentaires et de formuler des recommandations.

Le comité de cohabitation Port-Communauté

En 2023, le comité de cohabitation s’est réuni à quatre reprises, regroupant un total de 17 membres, parmi lesquels figuraient des citoyens et des intervenants du milieu. Ces réunions ont été consacrées à l’examen des enjeux et des projets portuaires. Cette plateforme d’échange précieuse s’inscrit pleinement dans l’engagement du Port en faveur du développement durable, reconnaissant ainsi l’importance vitale de la communauté dans le processus de développement du territoire portuaire.

Le comité Jeunes à bord

En 2023, le Port a mis en place le comité Jeunes à bord, composé de 8 individus âgés de 20 à 30 ans issus de divers domaines : architecture, entrepreneuriat, aménagement du territoire, etc. Ce groupe de discussion a pour objectif de connecter le Port avec la prochaine génération afin de comprendre ses aspirations et ses préoccupations concernant le secteur maritime et le port de Québec, en plus de recueillir leurs bonnes idées et leurs suggestions.

Les Premières Nations

Le Port de Québec accorde une importance primordiale à la consultation des communautés autochtones dans le cadre de ses projets d’aménagement et d’infrastructures, et ce, dans le respect absolu de leurs droits ancestraux et de leurs traditions. En 2023, le Port a établi, en étroite collaboration avec la Nation huronne-wendat, de nouvelles bases visant à enrichir les communications futures. En outre, un partenariat avec Tourisme Wendake a été développé afin de sensibiliser les milliers de visiteurs et de croisiéristes que le port accueille chaque année à l’histoire des Premières Nations, peuple qui a été le pionnier de la navigation et du commerce dans les eaux du port de Québec.

L’engagement social

Ces dernières années, le Port de Québec s’est profondément enraciné au sein de sa communauté en apportant un soutien financier important à plus d’une centaine d’organismes, parmi lesquels figurent le Centre Durocher, le Patro Laval, la Fondation Élan, le Pignon Bleu, et bien d’autres. À ce jour, plus de 350 000 $ ont été généreusement investis pour soutenir ces piliers de la collectivité. En outre, le Port contribue activement à la campagne de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches chaque année, mobilisant ses employés pour collecter plus de 20 000 $ au cours de la campagne 2023.

Pendant la période des fêtes, le Port a organisé une cuisine collective avec ses employés afin de préparer et de distribuer des repas au refuge Lauberivière, qui accueille les personnes démunies ou vivant une situation difficile. Ensemble, les employés du Port ont concocté 96 pots de soupe réconfortante, 15 pains aux bananes et plus d’une centaine de boules d’énergie, offrant ainsi chaleur et réconfort à ceux dans le besoin.

Au cours de l’année écoulée, le Port de Québec a jeté les bases d’une initiative ambitieuse : la création d’un fonds d’initiatives citoyennes destiné à soutenir des projets d’envergure conçus, portés et réalisés par les membres de la communauté, ouvrant ainsi de nouvelles voies vers une collaboration fructueuse et une transformation positive au sein de la ville de Québec.

Les projets scolaires

Cette année encore, le partenariat entre le Port de Québec et Alvéole a permis d’offrir des activités d’apiculture urbaine enrichissantes aux élèves du primaire de la région. Grâce aux ruches présentes sur le territoire du port, il est possible de récolter du miel et de la cire chaque année. C’est un réel plaisir que d’inviter les enfants des écoles avoisinantes à participer à cette expérience passionnante, où ils peuvent non seulement récolter le miel, mais aussi fabriquer des chandelles tout en découvrant l’importance de préserver la biodiversité. En 2023, pas moins d’une quarantaine d’élèves ont eu l’occasion de se joindre à ces activités éducatives.

L’animation du port

Le Port de Québec a élaboré des initiatives de loisirs et de sensibilisation pour encourager des interactions chaleureuses au sein de la communauté. En 2023, en collaboration avec les opérateurs du port, s’est tenue la 2e édition de la Fête maritime familiale, un événement qui a connu un vif succès. De plus, une activité de cabane à sucre a également eu lieu, rassemblant près de 2000 personnes enthousiastes.

Pour sa septième saison, le Port de Québec a présenté son rallye historique pédestre, une expérience immersive à travers 10 bornes interactives. Ouvert au grand public d’août à octobre, ce rallye a suscité l’intérêt de plus de 340 participants, contribuant ainsi à la découverte et à la valorisation du riche patrimoine historique du port.

L’accès au fleuve

En 2023, le Port de Québec a continué d’enrichir l’expérience d’accès au fleuve Saint-Laurent en mettant en place une gamme d’activités diversifiées sur ses sites récréotouristiques. Les sites permettent de transformer les rives du fleuve en espaces dynamiques et accessibles pour la communauté. Ces initiatives témoignent de l’engagement du Port à promouvoir une utilisation durable des espaces riverains tout en contribuant à la vitalité économique et sociale de la région.

L’ambiance sonore

En 2023, des efforts considérables ont été déployés par le Port et ses partenaires pour atténuer les sources de bruit impactant l’ambiance sonore environnante, principalement dans le secteur de l’anse au Foulon. Sollio Agriculture a joué un rôle prépondérant en mettant en place plusieurs mesures d’atténuation, mesures ayant conduit à une nette réduction des émissions sonores.

Parmi les actions conjointes entreprises au cours de l’année, on peut citer les suivantes :

  • L’optimisation des convoyeurs bruyants de Sollio Agriculture;
  • Le remplacement d’un camion vacuum par un équipement mieux adapté et moins émetteur de bruit;
  • L’installation de bandes de lubrification sur les équipements ferroviaires (trackmobiles);
  • La mise en place d’une nouvelle station de surveillance sonore au quai 107;
  • La réalisation d’une étude d’opportunité visant à réduire les nuisances sonores liées aux mouvements de trains;
  • Le lancement d’une campagne de sensibilisation auprès des camionneurs, préparant l’application d’une nouvelle réglementation interdisant les alarmes de recul à partir de septembre 2024;
  • La poursuite de la collaboration avec le groupe de travail des représentants du Consortium des Jardins-Mérici dans le but de réduire au minimum les impacts négatifs, et ce, en étroite collaboration avec d’autres parties prenantes et exploitants du territoire;
  • La communication constante avec les résidents du secteur, réalisée au moyen de rencontres publiques, pour permettre un échange direct et transparent avec la communauté. De plus, l’envoi périodique de bulletins d’information aide à diffuser les dernières nouvelles et les mises à jour pertinentes. Enfin, la création et la maintenance d’une page d’information dédiée sur une plateforme citoyenne en ligne offrent un moyen pratique et accessible pour les résidents de trouver des informations importantes à tout moment.

Parallèlement à ses actions sur le terrain, le Port de Québec a instauré un groupe de travail multidisciplinaire réunissant un panel d’experts comprenant des chercheurs universitaires, des institutions de recherche scientifique et des spécialistes en acoustique. L’objectif de ce groupe est d’étudier des stratégies novatrices de gestion du bruit susceptibles d’apporter des solutions durables au Port.

Depuis octobre 2023, dans un souci de transparence et d’engagement envers les résidents, les données des stations sonores situées dans le secteur de l’anse au Foulon sont accessibles en temps réel par l’intermédiaire d’une plateforme Web dédiée, favorisant ainsi et le partage d’informations avec la communauté et sa consultation par celle-ci.


Les communications et les activités publiques

Le lancement de la Vision 2035

En 2023, les efforts de communication du Port de Québec ont été au cœur de plusieurs initiatives stratégiques visant à renforcer sa présence et son impact. Au premier plan, le lancement de la Vision 2035 a été une étape cruciale, et les communications ont joué un rôle central dans son déploiement. En annonçant cette vision ambitieuse et en la faisant connaître, le Port a suscité l’engagement et l’adhésion nécessaires pour assurer la réalisation des objectifs à long terme.

La création du conteneur mobile

Dans un même ordre d’idées, le développement du conteneur mobile a été une initiative novatrice pour sensibiliser le grand public au rôle essentiel du port de Québec dans leur quotidien. Cette exposition immersive, retraçant le voyage des marchandises de leur point d’origine à leur point de destination, qui implique un passage stratégique à Québec, a permis de démystifier les opérations portuaires et de mettre en lumière leur contribution à l’économie locale et nationale ainsi que dans la vie quotidienne des citoyens de Québec et Lévis.

La refonte du site Web

Parallèlement, la refonte du site Web du Port a été entreprise pour offrir une expérience plus intuitive et conviviale aux utilisateurs. Cette modernisation permettra de rendre les informations plus accessibles et de mieux refléter la diversité des activités et des services offerts par le Port de Québec.

La création de l’image de marque des sites récréotouristiques

En outre, une attention particulière a été portée à la création d’une image de marque unifiée pour les sites récréotouristiques appartenant au Port. Cette démarche vise à renforcer leur attractivité et leur visibilité auprès des visiteurs, tout en soulignant leur lien avec l’ensemble des activités portuaires.

La collaboration avec les ports de Montréal et de Trois-Rivières

Il convient de souligner que l’année 2023 a vu une intensification de la collaboration entre les ports de Québec, de Montréal et de Trois-Rivières. Cette coopération s’est particulièrement concentrée sur l’amélioration des pratiques de gestion des actifs et la standardisation de certains processus opérationnels. En unissant leurs forces, les trois ports ont pour objectif de promouvoir un échange de savoir-faire technique dans un domaine souvent méconnu du grand public. Cette initiative stratégique témoigne de l’engagement commun à optimiser l’efficacité et la durabilité des opérations portuaires, tout en renforçant la position concurrentielle du Québec sur la scène internationale.

La visite du port et de son territoire

Enfin, les visites du port et de son territoire ont continué d’être un élément clé de la stratégie de communication. En ouvrant les portes du port au public et en offrant des visites guidées, le Port de Québec a pu partager la réalité et l’importance de ses opérations portuaires ainsi que son engagement envers le développement durable et responsable.

Consultez les autres sections du rapport

Accueil > À propos du port > Rapports annuels > Environnement, société, gouvernance et développement durable