Port de Québec
Dernières données reçues: : 2021/06/22 à 08:06

Conditions climatiques

Québec

Température actuelle

19 °C
mardi 22 juin

Nuageux
Max: 22 °C / Min: 13 °C
Lever 04:52 AM  Coucher 08:44 PM

Vent

O: 16 km/h
(9 kts)

Humidité

81%

Pression

100.3kPa

Température de l'eau

20.0C (68.0F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

12:33

Haute

17:27


Demain
mercredi 23 juin

Journée partiellement dégagée
Max: 21 °C / Min: 10 °C
Lever 04:52 AM  Coucher 08:44 PM

Dernières données reçues: : 2021/06/22 à 08:06

Conditions climatiques

Québec

Température actuelle

19 °C
mardi 22 juin

Nuageux
Max: 22 °C / Min: 13 °C
Lever 04:52 AM  Coucher 08:44 PM

Vent

O: 16 km/h
(9 kts)

Humidité

81%

Pression

100.3kPa

Température de l'eau

20.0C (68.0F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

12:33

Haute

17:27


Demain
mercredi 23 juin

Journée partiellement dégagée
Max: 21 °C / Min: 10 °C
Lever 04:52 AM  Coucher 08:44 PM

Médias et relations publiques

2020, UNE ANNÉE SOUS LE SIGNE DE LA RÉSILIENCE POUR LE PORT DE QUÉBEC

04/06/2021

Québec, 4 juin 2021 – Lors de la réunion publique annuelle qui s’est tenue de façon virtuelle aujourd’hui, l’Administration portuaire de Québec (ci-après appelée « APQ ») a fait le bilan de ses activités de l’année 2020, une année marquée par la pandémie durant laquelle le Port de Québec et ses partenaires  ont su faire preuve de résilience et d’adaptation pour assurer la continuation des opérations et le maintien des chaînes d’approvisionnement. En plus de contribuer à protéger l’économie de la région, le Port de Québec a souhaité faire sa part pour soutenir le bien-être de la communauté en cette année difficile. 

En 2020, le Port de Québec a enregistré des chiffres de tonnage légèrement en baisse avec un total de 26,8 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en comparaison à 29,0 en 2019. Il s’agit d’un léger recul de 7 % essentiellement attribuable au ralentissement économique et à une réduction de la consommation dans le secteur des produits pétroliers. Pendant la même période, d’autres secteurs ont connu des variations positives, notamment les marchandises en lien avec l’industrie de la construction telles le gypse et le ciment. De plus, le trafic lié à l’industrie agroalimentaire a connu une forte progression de 35 %, ce qui a permis de compenser en partie les baisses des autres secteurs.

Des activités chamboulées, mais essentielles 
Le ralentissement économique à l’échelle mondiale (- 4,2 %) et en Amérique du Nord a apporté son lot d’incertitudes tout au long de l’année. Malgré tout, l’impact sur l’ensemble des activités du Port fut relativement modeste et centré sur des secteurs bien précis. Ce faisant, l’année 2020 a permis de mettre en lumière qu’un port est un actif économique stratégique majeur tant au niveau municipal, provincial que fédéral. 

Chaîne d’approvisionnement 
Au plus fort de la pandémie, l’APQ et ses partenaires opérateurs ont su préserver les chaînes d’approvisionnement et logistique bien fonctionnelles. Les équipes de l’APQ ont non seulement agi de manière agile, mais elles ont redoublé d’efforts avec les usagers pour que les chaînes d’approvisionnement régionales ne soient jamais rompues.

Afin de brosser un court portrait de cette chaîne d’approvisionnement essentielle dans notre secteur industrialo-portuaire, il importe de noter le travail sans relâche accompli par Sollio à son terminal d’importation de fertilisation agricole qui sert l’ensemble du bassin agricole de la rive sud de Québec et de l’Est de la province et qui permet de nourrir les Québécois. QSL, un autre acteur d’importance, transborde plusieurs types de marchandises , notamment le sucre utilisé par la plus grande usine du Canada, il importe également de noter son rôle essentiel dans les activités de réapprovisionnement de mines dans le Grand-Nord. Enfin, les grands terminaux de G3 et de Sollio qui exportent nos céréales canadiennes partout dans le monde et le terminal de Béton Provincial, une entreprise qui opère l’un des plus importants terminaux d’importation de ciment au monde dont la matière se retrouve au cœur des chantiers de construction aux quatre coins de la province. Soulignons également Glencore qui est au cœur de la chaîne d’approvisionnement du nickel dont le produit se rend jusqu’en Norvège, là où il sera transformé par Glencore et qui reviendra ici principalement sous la forme d’instruments chirurgicaux et de composantes d’équipements technologiques dont les cellulaires. 

Et il en va ainsi pour plusieurs autres matières de première utilité dans nos vies. 2020 nous a rappelé à tous qu’un port est un actif économique stratégique majeur, un pilier de croissance et de développement pour une ville, une province et un pays. 

« Pour nos équipes en place et nos partenaires, être au cœur de la chaîne essentielle d’approvisionnement du Québec, du pays et du continent a pris un sens encore plus grand et est devenu une immense responsabilité qui imposait discipline et rigueur de la part de chaque acteur du milieu portuaire et maritime. Aujourd’hui, plus que jamais, le Port demeure un pilier, un gage d’assurance remarquable au cœur de notre économie, de notre société et de nos vies », a déclaré monsieur Mario Girard, président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec.

Croisières
L’absence des croisières et des autres activités d’affaires, notamment les nombreux événements habituellement tenus au Port, a affecté les résultats de 2020. Il importe toutefois de rappeler que l’impact économique touche de manière plus dramatique l’industrie touristique à laquelle l’APQ souhaite réitérer son engagement. 

Projet de terminal de conteneurs en eau profonde Laurentia
Le Port de Québec, avec ses partenaires Hutchison Ports et le CN, propose le projet Laurentia qui deviendrait le terminal de conteneurs le plus vert en Amérique du Nord. Suivant le processus d’évaluation de l’Agence d’évaluation des impacts du Canada (AÉIC), l’APQ a apporté de nombreuses bonifications et des avancées environnementales permettant de répondre aux enjeux et préoccupations soulevés. Laurentia repose sur  les quatre assises suivantes : 

  • Laurentia est un projet d’infrastructure stratégique dont les bénéfices excèdent largement les retombées directes de la construction et  l’exploitation d’un terminal de conteneurs;
  • L’écosystème de Laurentia sera un vecteur d’innovation pour notre économie du savoir et un tremplin sans précédent pour nos exportateurs de l’Est et du Centre-du-Québec;
  • L’impact socioéconomique significatif de Laurentia explique l’appui discret, mais fort, de la majorité silencieuse au projet;
  • Laurentia est la démonstration inéluctable qu’il est possible de développer l’économie tout en protégeant l’environnement. 

La pertinence économique et stratégique de Laurentia a été démontrée à de multiples reprises. Les appuis sont significatifs et viennent d’entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs d’activités, de 188 villes et municipalités, de la Nation huronne-wendate et de la population, alors que le plus récent sondage effectué par la firme Léger rapportait que 70 % de la population avait  une opinion favorable envers le projet. Qui plus est, le port compte également sur l’appui de la Fédération des chambres de commerce du Québec qui représente 50 000 entreprises à l’intérieur de 130 chambres de commerce régionales en plus de celui de la Corporation des parcs industriels du Québec qui rassemble 26 170 industriels provenant de 17 régions administratives au Québec.  


Engagé dans la communauté 
Enfin, dans le contexte lié à la pandémie, l’APQ a souhaité prêter main-forte aux organisations communautaires de première ligne. Ainsi, dès les débuts de la pandémie, l’APQ a regroupé une équipe d’employés bénévoles munie de véhicules afin de soutenir ces organismes, notamment par la livraison de denrées aux familles et citoyens dans le besoin. Par ailleurs, l’APQ a également fourni de l’espace d’entreposage pour des denrées au Terminal de croisières Ross Gaudreault. L’équipe de bénévoles de l’APQ a collaboré avec plus d’une vingtaine d’organismes sur une base régulière entre mars et août 2020. Cette implication auprès de la communauté s’est traduite par trois voitures de l’APQ mises à la disposition de ces organismes, 765 heures d’engagement communautaire et 5000 km parcourus.
En somme, malgré une année profondément marquée par la pandémie et un ralentissement économique dans les transports directement attribuables aux mesures mondiales de confinement, la santé financière du Port est demeurée solide. Au cœur de la chaîne logistique québécoise et canadienne, le Port de Québec réitère son engagement à demeurer compétitif et attrayant afin de poursuivre sa mission et de tenir son rôle d’actif économique stratégique majeur pour la Ville de Québec, l’ensemble de la province et du pays.

Rappelons que l’APQ est un organisme autonome à gouvernance partagée constitué en vertu de la Loi maritime du Canada. Chaque année, les navires qui passent par le Port sont au cœur d’une chaîne logistique qui transporte pour environ 20 milliards de dollars de marchandises. Le Port de Québec anime le pôle maritime qui permet de générer et soutenir plus de 13 000 emplois directs et indirects selon la dernière étude de KPMG/SECOR.    


- 30 -

Source : 
Frédéric Lagacé 
Administration portuaire de Québec
418-929-5031
frederic.lagace@portquebec.ca