Port de Québec
Dernières données reçues: : 2022/10/04 à 18:10

Conditions climatiques

Québec

Température actuelle

14 °C
mardi 4 octobre

Journée dégagée
Max: 18 °C / Min: 1 °C
Lever 06:49 AM  Coucher 06:20 PM

Vent

SO: 10 km/h
(6 kts)

Humidité

49%

Pression

102.0kPa

Température de l'eau

15.3C (59.5F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

20:57

Haute

02:30


Demain
mercredi 5 octobre

Journée dégagée
Max: 19 °C / Min: 5 °C
Lever 06:50 AM  Coucher 06:18 PM

Dernières données reçues: : 2022/10/04 à 18:10

Conditions climatiques

Québec

Température actuelle

14 °C
mardi 4 octobre

Journée dégagée
Max: 18 °C / Min: 1 °C
Lever 06:49 AM  Coucher 06:20 PM

Vent

SO: 10 km/h
(6 kts)

Humidité

49%

Pression

102.0kPa

Température de l'eau

15.3C (59.5F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

20:57

Haute

02:30


Demain
mercredi 5 octobre

Journée dégagée
Max: 19 °C / Min: 5 °C
Lever 06:50 AM  Coucher 06:18 PM

Médias et relations publiques

LE PORT DE QUÉBEC ENREGISTRE UNE EXCELLENTE ANNÉE FINANCIÈRE MALGRÉ LA PANDÉMIE

10/06/2022

Le Port de Québec est également très fier d’être le seul port en Amérique, à cumuler sur quatre ans, le niveau de certification environnementale le plus élevé

Québec, le 10 juin 2022 – Lors de la réunion publique annuelle qui se déroulait aujourd’hui, l’Administration portuaire de Québec (APQ) a présenté le bilan de ses activités pour l’année 2021. Après les répercussions directes de la COVID-19 connues en 2020, le Port a renoué avec des indicateurs à la hausse et a démontré son rôle névralgique dans le maintien des chaînes d’approvisionnement. En plus de ces résultats, le Port de Québec a maintenu pour une quatrième année consécutive, le niveau le plus élevé de certification dans le cadre du programme de l’Alliance verte dont l’objectif est de guider l’industrie maritime vers l’excellence environnementale. 

Malgré la situation pandémique, le Port et ses partenaires ont su maintenir fonctionnelles les chaînes d’approvisionnement et logistiques reliant le cœur industriel et agricole de l’Amérique du Nord au reste du monde. Avec 28,3 millions de tonnes de marchandises manutentionnées à l’un ou l’autre de ses quais, soit une augmentation de 4,8 % par rapport à 2020, le Port de Québec a enregistré le quatrième volume le plus important de son histoire. 

« Ce que les deux dernières années nous ont appris c’est à quel point les choses que nous tenons pour acquises peuvent s’avérer fragiles. Bien sûr, au premier chef, la santé, mais aussi la capacité d’avoir accès aux produits, souvent de première nécessité, dont nous avons besoin. La pandémie a généré des perturbations importantes dans les chaînes d'approvisionnement à travers le monde, ce qui a permis une prise de conscience collective sur l’importance que joue chaque maillon. Plus que jamais, le Port de Québec s’est avéré un acteur essentiel dans le maintien et le fonctionnement de la chaîne logistique et il occupe une place privilégiée », a souligné Mario Girard, président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec.

Une organisation bien positionnée
Grâce à ses nombreux avantages concurrentiels, le port de Québec se positionne avantageusement pour répondre aux demandes liées aux échanges internationaux. Sa profondeur d’eau et sa localisation géographique permettent à différentes industries canadiennes et nord-américaines d’accéder aux marchés étrangers et font du port de Québec la pierre angulaire des importations et des exportations de vrac dans l’est du pays. 

« L’utilisation des marchandises en vrac dans de nombreux produits de consommation est souvent méconnue par la population. Pourtant, ce qui se transborde au port de Québec fait partie du quotidien de milliers de personnes et permet de répondre à de nombreux besoins. C’est le cas du sucre brut, du sel, de l’essence, des céréales et d’autres produits que l’on consomme régulièrement. Il faut aussi penser aux fertilisants, qui permettent aux agriculteurs d’ici de cultiver leurs céréales, les fruits et légumes, et de fournir de la nourriture au bétail. Certains instruments chirurgicaux en alliage spécialisé, nos cellulaires, certains produits pharmaceutiques, de même que les batteries des véhicules électriques utilisent le nickel qui est transbordé ici, à Québec. La transition vers une économie plus verte décarbonée nécessitera l’utilisation de ces types de minerais stratégiques transitant par le port de Québec », de renchérir Mario Girard. 
 
Environnement et développement durable
Dans la dernière année le Port de Québec a posé des gestes concrets afin de maintenir, pour une quatrième année consécutive, le niveau le plus élevé de certification du programme de l’Alliance verte. D’ailleurs, parmi les quarante-neuf administrations portuaires nord-américaines participantes, elle est la seule à avoir maintenu le niveau le plus élevé pour tous les indicateurs sur une aussi longue période. L’APQ a par ailleurs adopté une feuille de route qui mènera à la carboneutralité de ses activités. Elle a procédé aux analyses en vue de rendre le bassin Louise accessible à la baignade et retiré près d’une tonne de rebuts du milieu aquatique de la baie de Beauport. Notons que les efforts déployés par le Port en faveur d’une saine gestion des matières résiduelles ont aussi mené au recyclage d’environ 70 000 masques issus des activités du centre de vaccination au nouveau terminal de croisière. En décembre, le Port a également lancé le programme EcoCargo qui offre aux armateurs ayant des pratiques écoresponsables un incitatif tarifaire sur les droits de port. 

Des infrastructures revampées
L’année 2021 a aussi été très active en matière d’investissements dans les infrastructures. Plusieurs travaux de restauration ont été réalisés. Dans la dernière année, le Port de Québec a procédé à la réparation et à la stabilisation de quais de l’est de l’anse au Foulon, du côté du bassin Louise et du secteur de Beauport. Au cours des dix dernières années, en excluant l’apport des opérateurs, ce sont plus de 173 M$ qui ont été investis par le Port dans ses infrastructures.

Terminaux de croisière
Situé à quelques minutes du Vieux-Québec, le nouveau terminal de croisière (terminal 30) a été complété en 2021 avec l’ajout d’une passerelle d’embarquement d’une portée de 21 mètres à partir de la ligne de flottaison. Celui-ci est donc fin prêt à recevoir ses premiers croisiéristes à l’été 2022. En ce qui a trait au terminal Ross-Gaudreault, il a accueilli en 2021 plus de 46 000 visiteurs, pour un total de 106 événements, parmi lesquels on trouve La Grande Braderie de mode de Québec, la Semaine numériQC et plusieurs autres. Tout au long de l’année, l’APQ a aussi travaillé en étroite collaboration avec le CIUSSS de la Capitale-Nationale pour participer à l’effort de guerre dans la lutte contre la COVID-19. Avec la complicité de Desgagnés, Groupe Océan, QSL, G3, IMTT et Béton Provincial, le Port de Québec a notamment prêté main-forte à la vaste opération de vaccination et de dépistage en aménageant l’un des premiers centres de vaccination dans ses installations du terminal 30.

Développement des croisières 
Malheureusement, en raison de la pandémie, aucun navire de croisières internationales n’a fait escale au port de Québec en 2021, et ce, pour une deuxième année consécutive. L’industrie s’est relevée tranquillement et, à la fin de l’année 2021, environ 80 % de la flotte mondiale était de nouveau en service. En 2021, l’APQ a manifesté son leadership au sein du Comité des croisières de l’Association des administrations portuaires canadiennes (AAPC) visant à définir les enjeux de ce secteur et à formuler des recommandations pour la reprise des activités des croisières internationales postpandémie. En collaboration avec l’Association des croisières du Saint-Laurent (ACSL), l’APQ a aussi développé les protocoles sanitaires COVID-19 utilisés par tous les ports du Saint-Laurent.

Tournée vers l’avenir
En somme, l’APQ aura fait la démonstration d’une résilience et d’une forte capacité à rebondir. Tournée vers l’avenir, l’APQ travaille à présent sur sa nouvelle planification startégique 2023-2026 qui sera présentée au cours de la prochaine année.

« Nous travaillons sur les prochaines orientations stratégiques. Pour nous, certains éléments sont incontournables. Le futur du Port de Québec devra tenir compte des besoins pour des terminaux plus verts et plus technologiques. Il devra considérer la nécessité de rendre nos chaînes d’approvisionnement plus durables et plus résilientes. Il va aussi tenir compte du caractère stratégique du Québec sur les routes commerciales transatlantiques. Et finalement il sera essentiel que les futurs projets s’articulent à l’intérieur des rapports que nous entretenons avec nos voisins, notre ville et nos partenaires. C’est la base de la réflexion à laquelle nous nous livrons présentement », a conclu Mario Girard.

À propos de l’Administration portuaire de Québec
Rappelons que l’APQ est un organisme autonome à gouvernance partagée constitué en vertu de la Loi maritime du Canada. Chaque année, les navires qui passent par le port sont au cœur d’une chaîne logistique qui transporte pour environ 20 milliards de dollars de marchandises. Le Port de Québec anime le pôle maritime qui permet de générer et soutenir plus de 13 000 emplois directs et indirects selon la dernière étude de KPMG/SECOR.    


- 30 –


Source : 
Frédéric Lagacé 
Directeur des communications
Administration portuaire de Québec
418-929-5031
frederic.lagace@portquebec.ca

Dernières données reçues: : 2022/10/04 à 18:10

Conditions climatiques

Québec

Température actuelle

14 °C
mardi 4 octobre

Journée dégagée
Max: 18 °C / Min: 1 °C
Lever 06:49 AM  Coucher 06:20 PM

Vent

SO: 10 km/h
(6 kts)

Humidité

49%

Pression

102.0kPa

Température de l'eau

15.3C (59.5F)

Marée

Prochaine marée

Descendante

Basse

20:57

Haute

02:30


Demain
mercredi 5 octobre

Journée dégagée
Max: 19 °C / Min: 5 °C
Lever 06:50 AM  Coucher 06:18 PM