Port de Québec

Administration portuaire

D’hier à aujourd’hui…

1535 à 1899

Ancré dans le développement économique de Québec

1535 : Jacques Cartier découvre la beauté de Québec, dit Stadaconé, et de son fleuve

En Algonquin Kébec : là où le fleuve rétrécit

1608 : Samuel de Champlain y construit un poste de traite fortifié. C‘est la fondation de Québec.

La formation de pilotes aptes à manœuvrer les navires sur le Saint-Laurent devient nécessaire dès le 17e siècle et essentielle à la protection des navires et à leur cargaison.

History 01

1738 : L’abondance de ressources naturelles à Québec (bois, lin, chanvre) stimule l’établissement de chantiers navals.

1805 : Le trafic maritime et l’activité portuaire se font de plus en plus importants. La Maison de la Trinité de Québec est fondée afin de répondre au besoin de réglementation de ce secteur émergent et dans le but de veiller à la navigation.

1821 : Le commerce du bois prend son envol et occupe la place centrale de l’activité portuaire à Québec. Près de 600 navires quittent le Port de Québec chaque année à destination de la Grande-Bretagne.

Le Port de Québec devient le point central de l’activité économique entre les Grands Lacs et Golfe du Saint-Laurent. Il accède même au 3e rang des ports d’Amérique, après New York et la Nouvelle-Orléans.

1829 : Premières activités dans le secteur Anse au Foulon, alors appelé Wolfe’s Cove.

1800-1850 : Environ 30 000 immigrants britanniques et irlandais débarquent chaque année au hangar de l’immigration bâti sur le site de la jetée Louise.

1858 : Création de la Commission du Havre de Québec (C.H.Q) afin de poursuivre l’amélioration des installations maritimes.

1875 : Le Gouvernement dissout la Maison de la Trinité de Québec et transfère tous ses pouvoirs et propriétés à la Commission du Havre de Québec.

Au milieu du 19e siècle, la chute des tarifs préférentiels pour le bois, le déplacement des marchés vers Montréal et les infrastructures inadéquates provoquent un ralentissement des activités économiques du Port de Québec.

1850-1900 : Construction du quai de la Pointe-à-Carcy et inauguration du Bassin Louise. Le secteur est inauguré en présence de la fille de la Reine Victoria, Louise, qui posa la pierre angulaire de la jetée qui porte son nom.

1879 : L’arrivée du train sur la Rive-Nord permet un transport plus efficace des marchandises transbordées. Le Port de Québec se tourne avec succès vers l’exportation de produits miniers, céréaliers et forestiers.

1735 Aboutement De Bois équarri (P 194)

1900 à 1999

La révolution industrielle

1900 : Les importations dépassent les exportations. Les produits importés sont des produits manufacturés du textile, du fer, de l’acier, etc.

1909 : Un incendie majeur rase un hangar à céréales dans le secteur Pointe-à-Carcy. La Commission du Havre de Québec construira par la suite ses nouveaux bureaux à cet emplacement.

1914 : À l’époque de la Première Guerre mondiale, le Port de Québec sert de lieu d’embarquement pour les soldats et les denrées destinées aux troupes.

1920 : Grâce à de nouveaux élévateurs et silos, le port change de vocation principale pour devenir un port exportateur de grain.

1920 Silos à Céréales De La Great Northern Railway Company, Début Du 20e Siècle (P 1595) Copyright

1927 : Construction de nouveaux quais en eau profonde à Anse au Foulon. Cet aménagement permettra d’accueillir les plus gros navires transatlantiques, ceux qui ne peuvent accoster au Bassin Louise.

1930 : Accostage du nouveau paquebot Empress of Britain, moment mémorable de l’histoire portuaire à Québec

1930 Empress Of Britain

1929-1933 : La Grande Dépression - crise économique mondiale - provoque des difficultés financières au Port de Québec, comme partout ailleurs.

1936 : En réponse aux recommandations du rapport Gibb qui soulève le déficit financier du Port de Québec, le gouvernement du Canada dissout la C.H.Q et crée le Conseil des ports nationaux.

Dès lors, la référence au « havre de Québec » disparaît pour laisser la place à l’expression « Port de Québec » qui désigne alors le secteur géographique du port et non son administration.

1953 : Les modifications apportées aux infrastructures portuaires depuis la création du Conseil des ports nationaux ainsi que l’ajout de terminaux permettent au Port de Québec de diversifier ses revenus et de corriger en partie les lacunes identifiées par Gibb dans les années 1930.

1960 : Propulsé par une croissance marquée suite à l’ouverture de la navigation d’hiver et dans l’esprit des grands projets portuaires dans le monde, le Port de Québec entame la construction de cinq quais en eau profonde (15 mètres) sur les battures de Beauport.

La construction des quais du secteur Beauport est à l’origine de l’existence de la plage située à la Baie de Beauport. Une plage permettant aux adeptes de sports nautiques un accès direct au fleuve.

1960 Photo No. 23 1968 Construction Secteur

1967 : L’Expo 67 se tient à Montréal. L’important trafic de navires, dont les célèbres France et Michelangelo, fait doubler le nombre de passagers qui débarquent à Québec.

1972 : Le Port de Québec enregistre un trafic record en termes de tonnage, en hausse de 41% avec l’année précédente.

1980 : La baisse de production des céréales au pays, l’augmentation de son prix et l’utilisation en hausse des ports de l’Ouest du Canada nuisent aux activités commerciales au port de Québec.

1983 : Le Gouvernement du Canada établit la Société canadienne des Ports (Ports Canada) en remplacement du Conseil des ports nationaux. Avec ce changement administratif, le Port de Québec devient la « Société du Port de Québec ».

Plus autonome dans ses décisions, le Port de Québec entame une nouvelle phase de développement par la modernisation de ses infrastructures et la diversification de ses activités commerciales.

1984 : 450e anniversaire de l’arrivée de Jacques-Cartier au Québec. Parmi les festivités de Québec 84, la plus importante course transatlantique entre Québec et St-Malo, ville natale du navigateur.

1985 : L’Unesco intègre l’arrondissement historique de Québec, incluant son port, au patrimoine mondial de l’humanité.

1986 : Le port multiplie les missions commerciales en vue de diversifier ses marchés et se positionner comme LA porte d’entrée vers le marché des Grands Lacs.

1987 : Année de francs succès commerciaux :
18,3 millions de tonnes de marchandises (∆ 50% avec 2011)
Plus fort tirant d’eau pour un navire en escale (15,65 m)
Plus importante cargaison manutentionnée d’un seul navire (140 000 tonnes de pétroles brut)

1989 : Amélioration des équipements de la Marina du Port de Québec qui se traduit par une hausse de 34% du tourisme.

1990 : Le Port de Québec profite du repositionnement de certains navires dû au conflit du Golfe Persique. Il accueille 51 000 passagers au sein de navires de prestige tels que le Rotterdam, le Sea Princess, et le Crystal Harmony.

1991 : Lancement officiel des croisières à Québec. Un marché qui connaîtra un essor remarquable au cours des prochaines années.

En réponse à la chute des produits céréaliers, un important processus de diversification des trafics, des terminaux et des revenus s’observe au cours des années 90.

1998 : Le Gouvernement du Canada créer la Loi maritime du Canada (LMC). La Société canadienne des ports est remplacée par des administrations portuaires canadiennes autonomes (APC) gérées de façon indépendante. La Société du Port de Québec devient une agence fédérale nommée Administration portuaire de Québec (APQ).

2000 à aujourd'hui

2000 : L’APQ adopte une nouvelle vision corporative et s’investit davantage dans le développement du marché des croisières. Le Port de Québec réussit à attirer les plus grandes lignes, telles que Holland America, Princess Cruises, et Royal Caribbean International.

2001 : En vue de développer le potentiel des croisières, l’APQ devient gestionnaire de propriétés de l’ensemble de la Pointe-à-Carcy, autrefois administrées par Travaux publics Canada. Plus de 32 M$ ont été investis dans la construction de quais et l’aménagement d’un terminal.

2002 : Inauguration du terminal de croisière Ross Gaudreault et de l’Espace Dalhousie, lieu consacré à la tenue d’événements. Le Rotterdam est le premier navire à faire escale au terminal de Pointe-à-Carcy.

2004 : De la grande visite au Port de Québec alors qu’accoste pour la toute première fois l’impressionnant Queen Mary 2. Près de 3 000 croisiéristes déferleront dans la vieille capitale.

2008 : Le Gouvernement du Canada marque le 400e anniversaire de la ville de Québec par l’aménagement de trois sites riverains - Bassin Brown, Pointe-à-Carcy et la Baie de Beauport. Il s’agit d’un legs d’importance et d’un accès direct au Fleuve pour l’ensemble de la population. L’année 2008 sonne également le 150e anniversaire d’incorporation de l’Administration portuaire de Québec. Avec ce legs, le Port de Québec consacre maintenant 20% de son territoire à la vocation récréotouristique.

2012 : Le port de Québec fracasse tous les records. Le 5 octobre 2012, 25 000 croisiéristes foulent le sol de Québec en moins de 48 h. Du côté des marchandises solides et liquides, c’est un sommet de 33,1 millions de tonnes qui sont enregistrées cette même année.

Le Port de Québec jouit d’un vaste potentiel de développement grâce à l’entrepreneurship de son administration, à ses partenaires de renoms et à sa vision stratégique axée sur le développement durable.

Le meilleur reste à venir…

Dernières données reçues:
2017/09/26 à 06:09

Conditions climatiques
Caméra Web Heure locale

Québec

Marée

Montante

Prochaine marée
Haute

11:06

Basse

18:18

Température
mardi 26 septembre

Température actuelle

21C

Nuit partiellement dégagée

MAX / 30 MIN / 18

Lever 06:38 AM  Coucher 06:36 PM

mercredi 27 septembre

Pluie

MAX / 27 MIN / 16

Lever 06:39 AM  Coucher 06:34 PM

Vent

SO 8 km/h (4 kts)

Humidité

89%

Pression

101.5kPa

Température de l'eau

21.5C (70.6F)

FermerFermer